Un mot de l’équipe de programmation Cinéma

Le deuxième FIFIGROT se prépare, gonflé à bloc. L’équipe du festival s’est légèrement étoffée et notre démarche affinée. Une bande de Pieds Nickelés de tout horizons, attablée depuis près d’un an à réfléchir et penser, lors de nos heures perdues qui commencent à devenir bien remplies, à ce que Groland représente pour nous. Il y aurait pour ainsi dire des représentations divergentes.

Libertaire d’abord, à l’image de notre organigramme anarchique, nous défendons un cinéma guérilla qui laisse la parole à ceux que l’on étouffe trop souvent où que l’on ne prend pas la peine d’écouter. Un cinéma contestataire, qui sans être pour autant idéologique, épouse les luttes passées et à venir dans une société de plus en plus mortifère.

Artisanal ensuite, comme notre équipe semi-amatrice et nos coups de cœur de programmation, preuve que la qualité ne s’est jamais mesuré au budget d’écus trébuchants. Que l’on soit les fers de lance d’un cinéma parfois fauché n’a rien d’une idée ringarde. Le cinéma de demain se fera, comme la musique, de plus en plus avec les moyens du bord, période de crise et de re-crise oblige. L’industrie vacillante semble avoir fait son temps. Bientôt le homemade movie, celui fait en famille ou en maison de retraite avec le blé récolté auprès de ses amis, ou grâce au crownfunding, détrônera le blockbuster sur vos écrans. Un cinéma qui ne manque pas d’idées et à la portée de tous.

Décalée enfin, puisque cette révolution sera joyeuse ou ne sera pas. Un cinéma qui échappe à la morosité ambiante : populaire et pointu à la fois, humaniste et mordant, le cinéma Grolandais ne manque pas de qualificatifs. D’un humour tendre ou parfois féroce, les films présentés sauront vous décrocher ce sourire en coin ou cet éclat de rire franc qui risquera de surprendre votre voisin.

Avec une sélection aux petits oignons : plus de 50 longs-métrages et une vingtaine de formats courts, nous sommes certains que vous trouverez votre bonheur. Pour que vive le cinéma de demain, libre, iconoclaste et joyeux !

Banzaï !

Guillaume Louradour
pour l’équipe de programmation Cinéma

Publicités