Les lendemains qui chantent

Les lendemains qui chantent

de Gérard Bonnet, Stéphane Bergouhnioux et Jean-Marie Nizan, 2013, France, 1h09
avec Gustave Kervern, Benoit Delépine, Bouli Lanners, Benoît Poelvoorde, Yolande Moreau, Gérard Depardieu, Albert Dupontel

les lendemains qui chantentGustave Kervern et Benoît Delépine sont au centre de ce documentaire rempli d’anecdotes croustillantes sur leurs films (Aaltra, Avida, Louise Michel, Mammuth et Le Grand Soir) et tous les à-côtés  Dans un joyeux bazar, les personnes qui ont un jour ou l’autre croisé leurs routes, nous racontent l’univers de ce duo, artisan d’un cinéma revigorant et libertaire. Laissons la parole à Yolande Moreau qui en parle justement avec simplicité et lucidité : «  J’aime bien les films qu’ils font parce qu’il y a une sorte de provocation douce… Leur regard sur le monde est souvent triste et, en même temps, ils s’en amusent. Gustave et Benoît sont très instinctifs. Ils sont soi-disant bordéliques, mais en fait ils savent bien où ils vont… C’est une espèce de rébellion joyeuse et ça, ça fait quand même du bien ».

Projection le Vendredi 20 septembre à 16h à l’ESAV

Rencontre avec Benoît Delépine et Gustave Kervern

Publicités